Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires et Lieux d'Alsace

Avant Propos

Le village de Sickert par Guy Wurth

Le village de Sickert par Guy Wurth

             Bonjour à tous

             Je suis un jeune retraité alsacien passionné d’histoires et de ma région natale.

          Dans ma jeunesse, j’ai appris l’histoire de France à l’école mais je me suis rendu compte que celle-ci ne correspondait pas à l’histoire de la plaine où je suis né. Je suis donc parti à la recherche des faits qui constituent l’histoire particulière de la plaine d’Alsace. J'ai suivi les traces laissées par Charles SPINDLER, dessinateur et marquetteur de Boersch qui reproduisit toute sa vie les paysages, les villages et ses habitants pour ne pas oublier d'où nous sommes.

         En cette période de confinement, j’ai pensé que ce serait le moment de partager cette histoire avec ceux qui ne la connaissent pas. Pour celà, je redonne vie à une quarantaine de personnages qui ont eu des destins extraordinaires tout au long d'une épopée de 2 000 années et vous fais visiter les lieux où ils ont vécu. Cette plaine est non seulement magnifique par ses paysages mais également parce que les hommes y ont façonné leur habitat et leur culture avec des valeurs héritées de leurs ancêtres. Je souhaite également témoigner de l'humanisme qui a existé ici plus qu'ailleurs et donner la parole à ceux qui ont influencé leurs contemporains.

       Aujourd'hui le visiteur de l'Alsace est séduit par sa cuisine et ses vins ainsi que par la multiplicité des villages qui rivalisent de beauté avec leurs magnifiques maisons à colombages. Mais il y aussi derrière tout ce décor des hommes et des femmes attachés viscéralement à leurs origines qui continuent de cultiver des valeurs morales basées sur le travail, le sérieux ou l'honnêteté.

            Je suis né Français dans cette belle plaine située entre les massifs des Vosges et de la Forêt Noire, entre la France et l’Allemagne. Mon grand-père, Charles, est né Allemand en 1901 à Strasbourg, sous l'empire allemand. et ne parlait pas un mot de français quand la France a repris assez brutalement la plaine en 1918. Son grand-père, Jean-Baptiste, est né français en 1838, à Altorf sous Louis-Philippe, et exerçait le métier de barbier ; il n'a pas dû apprécier de se remettre à l’allemand en 1871 lorsque l'Alsace est redevenue germanique après deux siècles de francisation. On ne leur a pas demandé leur avis.

        Le grand-père de Jean-Baptiste, Louis né en 1775, était tisserand à Hindisheim à une époque où la vie devait être agréable à la campagne avant la révolution française. Ses ancêtres étaient paysans à Hindisheim avant qu’un certain Richelieu ne s’intéresse à l'Alsace. Attachés à leurs terres, ils ont souvent changé de seigneurs ou de nationalités au gré des vainqueurs des multiples conflits qui ont ensanglanté la plaine. Le lien et le ciment entre toutes ces générations ont toujours été le dialecte alsacien qui malheureusement s'éteint aujourd'hui.

            Je dédie ces histoires à mes enfants et petits-enfants, pour qu'ils sachent d'où nous venons et qu'ici-bas tout est précaire. Je les offre à mes amis pour les divertir un peu en cette période de confinement. 

           Je formule un vœu : qu’en cette période de repli sur soi et de réflexion sur nos existences, les hommes reprennent conscience de leur fragilité et de l’absolu nécessité de remettre l’humain en phase avec la nature et le vivant. Il est maintenant prouvé que les actions humaines mettent en danger les équilibres fondamentaux qui gouvernent notre planète depuis des millions d'années. En quelques générations nous aurons réussi l'exploit de détruire la moitié des espèces animales qui sont autant de maillons indispensables à cet équilibre. Or, il est également prouvé que la nature s'autogère et on peut donc parier qu'elle se vengera de nous sous peu ....

             Je vous souhaite une bonne lecture ...

R.M.

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :