Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires et Lieux d'Alsace

Les routes romaines

Les routes romaines
Les routes romaines
Les routes romaines

           L’Alsace est occupée, avant l’arrivée de César, plus ou moins pacifiquement par différents peuples celtes qui se partagent les riches terres cultivables : les Némètes au nord, les Triboques au centre et les Rauraques au sud. Tous les noms des premières villes sont celtiques : Argentorate (Strasbourg), Argentovaria (Horbourg-Colmar), Brocomagus (Brumath)

            Ariovoste, le chef des Suèves, est venu bouleverser cette tranquillité et ce sont les romains qui en profitent en établissant leur frontière le long du Rhin. Pour autant, les différents peuples continuent de vivre des fruits de leur labeur. Les romains, eux, quadrillent la plaine de route pour permettre un déplacement rapide de leurs légions. Ce sont sur ces routes que vont s’établir des structures administratives romaines qui deviendront autant de villes et de centres commerciaux.

               Trois routes principales sillonnent la plaine du sud vers le nord :

  • La route du Rhin qui va de Bâle à Lauterbourg et reliant Breisach, Gerstheim, Strasbourg et Seltz
  • La route des collines sousvosgiennes qui remonte de Wittelsheim à Niederbronn en passant par Rouffach, Mittelwihr, Epfig, Bourgheim et Saverne. Aujourd’hui, elle est devenue la route des vins reliant Rouffach à Wasselonne.
  • La route au centre qui relie Illzach, Horbourg (Colmar) Ehl (Erstein) et Strasbourg

          D’autres routes transversales permettent de contrôler les vallées vosgiennes en direction de la Lorraine vers Sarrebourg, par le col du Donon, ou Sarre-Union, par le col de Saverne, qui servent aussi au commerce. 

            Mais ces premières routes, quoique innovantes, ne ressemblaient pas à nos routes actuelles ; large de 4 mètres, elles se composaient de plusieurs couches de sable sur lequel on posait des graviers ou galets du Rhin puis d’énormes dalles plates. On n’en trouve plus que quelques exemplaires sur les versants des Vosges.

       

             Pour autant, le climat n’a pas dû convenir aux élites car il n’y a, sauf à Augusta Raurica (Bâle), que peu de traces de palais ou villas romaines. On n’a retrouvé que quelques statues, des pierres sculptées, autels, ou poteries à Horbourg et Ehl.

           Augusta Raurica, au sud de l'actuelle Bâle, est la porte d'entrée de l'Alsace et a d’abord été la capitale des Rauraques. Les romains y établissent ensuite une des nombreuses garnisons chargées de protéger le Rhin et créent les routes pour les relier entre elles. Plusieurs théâtres, des temples et des thermes vont être construits pour divertir les romains si loin de leur pays. Aujourd’hui la ville s’appelle Kaiseraugst au bord du Rhin et est le plus important musée archéologique romain à ciel ouvert au nord des alpes. Une vingtaine de batiments et monuments sont visibles en parcourant les rues de la ville.

Les vestiges romains à Kaiseraugst près de Bâle
Les vestiges romains à Kaiseraugst près de Bâle
Les vestiges romains à Kaiseraugst près de Bâle

Les vestiges romains à Kaiseraugst près de Bâle

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article