Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires et Lieux d'Alsace

La route des vins d'Alsace

La route des vins vu par Guy Wurth
La route des vins vu par Guy Wurth
La route des vins vu par Guy Wurth
La route des vins vu par Guy Wurth
La route des vins vu par Guy Wurth
La route des vins vu par Guy Wurth
La route des vins vu par Guy Wurth
La route des vins vu par Guy Wurth

La route des vins vu par Guy Wurth

               Jules César avait écrit dans son livre,  la guerre des Gaules,  que « le pays enlevé à Arioviste était le meilleur de toute la Gaule ». L’agriculture se développe avec les techniques romaines. Ceux-ci introduisent les vergers, le jardinage et surtout la vigne (un vrai bonheur pour la région). C’est en effet sur les coteaux orientaux des Vosges aux alentours de Colmar que les romains font planter les premiers pieds de Pinot dont le nectar voyagera dans le monde entier (jusqu’en Perse notamment).
Au moyen âge, le long des collines sous-vosgiennes, la vigne se développe bien et commence à constituer un revenu stable. Il y a à la fin du 12ème siècle une centaine de villages viticoles. Le vin s’exporte dans toute la Germanie et l’Europe. Les maisons des villages sont mieux décorées. Les municipalités s’embourgeoises et créent des taxes pour protéger leurs villages avec des fortifications et des murs d’enceinte qui existent toujours et qui rendent notre route des vins si attrayante. C’est à cette époque que naissent les premières réglementations sur les cépages et où ont été créé les appellations Traminer, muscat ou riesling.

                Aujourd’hui, ce sont 5000 viticulteurs qui entretiennent ce trésor de la nature. La route des vins est longue de 170 kms et traverse 80 des plus beaux villages alsaciens. 51 Grands crus ont été sélectionnés dans 47 communes. Il est recommandé de les déguster avec modération ! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article